La version 3DS de Paper Mario, annoncée avant la sortie de la console, était vraiment attendue. Finalement, je l'avais peut-être un peu trop attendue...

Chaque épisode de Paper Mario propose des bases de gameplay originales et rafraichissantes. Mélangeant habilement du RPG et du jeu de plates-formes, les gens de chez Nintendo ont su nous pondre des épisodes mémorables en faisant mouche à chaque fois.

L'épisode précédent jouait sur l'alternance entre vue 2D et vue 3D. Ce Paper Mario Sticker Star joue la carte des... auto-collants, comme son nom l'indique. L'infâme Bowser a encore fait des siennes : il a encore tout bousillé, piqué la pauvre princesse Peach et s'est en plus barré avec les stickers royaux, des auto-collants qui donnent des supers pouvoirs à ceux qui les portent. En gros, vous vous doutez que ce sont les différents boss que vous allez être amené à combattre tout au long de l'aventure.

Paper Mario Sticker Star sur Nintendo 3DS.
Paper Mario Sticker Star sur Nintendo 3DS.

Concrètement, on se déplace dans des niveaux qui jouent savamment sur un look résolument rétro modernisé par des déplacement en 3D. Lorsque vous toucherez des monstres au sein d'un niveau, une scène de baston au tour par tour se lancera, dans la plus pure tradition des RPG à la japonaise. Seulement ici, le déroulement se basera sur les stickers que vous aurez dans votre inventaire. A vous de choisir le bon et d'appuyer sur le bouton d'action avec un timing parfait histoire de booster votre attaque ou votre défense, suivant où vous en êtes dans le combat.

Le scénario n'est qu'un prétexte, mais ce n'est pas une surprise dans un jeu Nintendo. Le level design est un modèle du genre ; inventif au possible, il vous demande d'explorer le niveau de fond en comble pour en faire le tour et débloquer le passage au niveau suivant.

Une ambiance géniale, une inventivité de tous les instants... Voilà de quoi faire de Paper Mario Sticker Star un digne successeur des précédents opus. Eh bien non, pas totalement pour moi en tout cas, et ce pour deux raisons.

Un level design génial.
Un level design génial.

La première, c'est la difficulté : le jeu est difficile, et ne pardonne pas grand chose. Non pas que les ennemis soient réellement difficiles ou que l'on tourne en rond pendant des heures dans un niveau. Non, ce qui pose problème, ce sont les boss : il n'y a généralement qu'une seule façon de les vaincre, ou presque, c'est à dire avoir les bons stickers en stock. Cela n'est pas forcément rédhibitoire, mais ça le devient pour moi lorsque l'on se rend compte qu'il faut aller chercher d'autres stickers et recommencer entièrement le niveau pour tenter une autre configuration... qui n'est pas sûre de fonctionner. C'est donc plus un problème de rythme qui entache le gameplay plutôt qu'un réel soucis de difficulté.

L'autre soucis, c'est les combats en eux-même : le fait de tourner avec un roaster de cartes ne me plais pas beaucoup. De plus, on ne peut attaquer que l'adversaire de devant, ce qui limite le côté stratégique à mes yeux. Je dois avouer également que je n'avais pas trop apprécié Baiten Kaitos pour son gameplay à base de cartes justement. J'imagine que cela peut plaire à certains.
bon petit jeu

Paper Mario Sticker Star en quelques mots

Je suis assez déçu par Paper Mario Sticker Star... ou plutôt frustré. Certains défauts du jeu ont été rédhibitoires pour moi, ne me donnant pas envie de continuer l'aventure alors que dans la plupart des autres situations, j'ai vraiment pris mon pied. Snif. Aller, une bonne note tout de même.

La note : 4/6 (bon petit jeu)