Un jeu d'action bien bourrin, voilà ce qu'il nous faut pour nous détendre ! Mais lorsque les développeurs en font trop, ça fini par retomber à plat.

La séquence d'introduction pose les bases : ça va cogner. Premier regret, les gens de chez Taito sont un peu trop fans de Matrix... De plus, a trop vouloir en faire, le tout devient particulièrement beauf et niais.

Une fois le jeu en main, la maniabilité répond plutôt bien. C'est en revanche la caméra qui donne de sérieux signes de faiblesse.
10.000 Bullets se veut être un croisement entre Matrix et Max Payne. On locke facilement les adversaires pour les charger de bastos quelques micro-secondes plus tard. Un Bullet Time à la Max Payne est également présent. Beaucoup moins fun, le sentiment de puissance procuré est beaucoup plus ténu.

10.000 Bullets sur Playstation 2.
10.000 Bullets sur Playstation 2.

Le scénario se déroule bizarrement pour ce genre de jeu. Là où on attendrait des cinématiques pêchues et des niveaux à l'action endiablée, on trouve des cut-scènes reprenant le principe d'une BD, et vous devrez naviguer de l'une à l'autre pour pouvoir enfin commencer à vous battre. Le comble, c'est que la version française est totalement catastrophique, avec des mots oubliés dans certaines phrases !

La réalisation est plus que limite. Les niveaux sont fades, et le level design souvent peu inspiré. Même chose pour les musiques, trop racoleuses pour plaire à vos oreilles.


Un jeu qui en fait clairement trop... à part dans sa réalisation.
Un jeu qui en fait clairement trop... à part dans sa réalisation.

à peine moyen

10.000 Bullets en quelques mots

10.000 Bullets aurait pu être bon, mais à trop se focaliser sur une histoire insipide et des cinématiques dignes d'un film de JCVD, le jeu de Taito oublie le principal : le fun.

La note : 2/6 (à peine moyen)