Avec les jeux Disney sortis au début des années 1990, on était rarement déçus. C'était même le contraire. Pocahontas est l'un des derniers représentants des jeux Disney de l'époque bénie des 16 bits.

Pocahontas est sorti très tardivement dans la vie de la Megadrive. 1996, c'était le chant du signe pour la 16 bits de Sega. La console avait alors été repositionnée au niveau marketing afin de pouvoir toucher un public plus jeune. Exit l'image hardcore de Sega et de "sa console pour les grands", cette fois, on jouait la carte du budget histoire que papa et maman ne se ruinent pas pour que leur cher bambin s'explose les yeux sur la télé du salon.

Si je vous explique tout cela, c'est pour tenter d'expliquer pourquoi Pocahontas sur Megadrive a le cul entre deux chaises, tout en restant un bon jeu, rassurez-vous.

Pocahontas sur Megadrive.
Pocahontas sur Megadrive.

Non pas qu'il soit mauvais, mais juste mièvre et lent au possible. Oui, je sais, les mauvaises langues me font signe que c'est à l'image du film de Disney, mais bon...

On va commencer par ce qui est très bon : la réalisation. Venant d'un jeu Disney de cette époque, ce n'est pas très étonnant. Le Roi Lion, Aladdin ou encore Le Livre de la Jungle nous avaient déjà prouvé qu'il était possible de faire le meilleur à partir du matériel cinématographique de Disney.

Ce qui est encore plus réussi que les graphismes, ce sont très certainement les animations. Les mouvements de notre jeune indienne ne sont pas sans rappeler un certain Prince of Persia ou autre Flashback.

Côté objectif, vous devez allez rechercher les animaux de la forêt pour qu'ils vous aident dans votre quête, en vous confiant une partie de leurs pouvoir. Ainsi, le cerf va vous permettre de courir par exemple, ce qui vous permet de franchir certaines parties du niveau et de progresser dans votre aventure.

Le gameplay repose sur la dualité entre Pocahontas et de Meeko, sont raton-laveur, que l'on va être amené à manier l'un après l'autre. L'idée est d'utiliser au mieux les pouvoir de chacun afin de pouvoir progresser.

Le rythme du jeu est donc très posé, très calme. La difficulté ne vient pas de la dextérité - bien que par moment les animations si détaillées finissent pas poser quelques problèmes de placement - mais plutôt de la recherche de ce qu'il faut faire. De ce côté, c'est assez abrupt, et finalement étonnant pour un jeu à la base destiné aux plus jeunes.

Heureusement, un système d'aide vous donne quelques indices lorsque le jeu voit que vous tournez un peu trop en rond. Du coup, on progresse peu à peu, en traversant toute cette jolie nature.
Bon jeu

Pocahontas

Pocahontas est un jeu destiné aux plus jeunes, basé sur l'entraide entre les deux personnages principaux. Le rythme assez lent ne conviendra certainement pas à tout le monde, et l'exploration imposée par le titre ne conviendra finalement pas non plus aux plus jeunes.

La note : 4/6 (Bon jeu)