Deux ans après un premier épisode juste agréable, Infamous revient pour nous proposer grosso modo la même chose.

On retrouve donc Cole, qui s'est échappé de sa putain de ville explosée devenue ville-prison victime. Pour ceux qui auraient raté le premier épisode, quelques séquences de BD très bien foutues permettent de mieux comprendre le tout.
Dès les premières minutes, on est vraiment agréablement surpris : les petits gars de Sucker Punch ont appris le sens du rythme, et surtout du spectacle ! Malheureusement, l'intensité retombe assez rapidement car, une fois pénétré dans la ville de New Marais - votre nouveau terrain de jeu - on se retrouve avec cette succession classique de missions à la GTA, le tout bercé par un personnage acrobate capable de grimper avec aisance après les immeubles, influence très probable d'un Assassin's Creed.

Du coup, la recette est grosso modo la même, avec tout de même une meilleure maîtrise globale : le scénario est un peu mieux, les personnages un peu moins cons, la réalisation côtoie le superbe et l'agréable, bref, il y a clairement eu un effort durant la production d'Infamous 2. Manier Cole et ses a^aptitudes de super-héros capable d'apprivoiser la foutre à toujours un petit je-ne-sais-quoi d’excitant.

Infamous 2 sur Playstation 3.
Infamous 2 sur Playstation 3.

Côté gameplay, on retrouve sensiblement la même chose, avec cette fois un accent gentiment mis vers le corps à corps. Cette dose d'action reste clairement le point fort du jeu, et vous donnera largement de quoi vous satisfaire, d'autant que l'ensemble des missions proposent des challenges relativement variés.
Outre les missions principales, les objectifs secondaires sont beaucoup plus nombreux et vous inciteront à parcourir la ville sous toutes ses coutures, augmentant d'autant une durée de vie déjà correcte (comptez une quinzaine d'heures en ligne droite).

On retrouve également ces nombreuses scènes qui vous permettront de définir votre karma : positif ou négatif. De ce côté là, pas grand chose de changé malheureusement : il n'y a pas vraiment de libre arbitre, on fait le bien OU le mal, mais rien entre les deux, ce qui est vite gonflant.


Le press kit d'Infamous 2.
Le press kit d'Infamous 2.

Bon jeu

Infamous 2

Infamous 2 reprend exactement le même cahier des charges que son prédécesseur, et en améliore chaque point. Le tout souffre encore de défauts - avec notamment une écriture toujours maladroite - mais continue à nous divertir.

La note : 4/6 (Bon jeu)