Sorti à peu près un an après le jeu, ce DLC permet de prolonger l'aventure, dans un tout autre environnement.

Bienvenue chez les bouseux


Alors que Dying Light vous plongeait au coeur des quartiers d'une ville infestée de zombies, vous allez ici devoir battre la campagne.

Le changement de décor est donc radical, et cela casse immédiatement le côté déjà-vu que l'on aurait pu ressentir.

Bienvenue à la campagne !
Bienvenue à la campagne !

Vous reprenez le rôle de Kyle Crane, le héros du jeu original, dans une suite directe. Un mourant tout juste arrivé à Haran (la ville du jeu d'origine) vous informe qu'un peu plus loin de la ville la population a trouvé un moyen de ne pas se faire infecter.

Forcément, vous prenez votre sac et quelques armes pour aller jeter un oeil et découvrir de quoi il retourne.

C'est une suite directe, il est donc important de connaître l'aventure principale. Mais le niveau de difficulté est également plus élevé. Tout du moins, il est adapté pour les joueurs ayant déjà un niveau de fin de jeu du premier Dying Light, genre niveau 12 minimum pour ne pas trop galérer.

Des zombies et des bottes de paille, le bonheur !
Des zombies et des bottes de paille, le bonheur !

Buggy way of life


Dying Light mettait en avant le côté parkour. Vous étiez à pied, il fallait bien vous déplacer... et quoi de mieux que de sauter de toit en toit pour progresser à l'abri de ces foutus zombies ?

Dans The Following, le côté parkour est rapidement mis de côté au profit d'un buggy. Comme dans beaucoup de jeux à monde ouvert - notamment les GTA - vous allez passer beaucoup de temps dans votre voiture puisque c'est elle qui vous permettra de vous rendre d'une mission à une autre.

On nous promet donc une carte beaucoup plus grande. C'est le cas, mais elle est également beaucoup plus vide. Cela ne gêne pas puisqu'on la parcoure également beaucoup plus vite !

Vous aurez encore à vous faire accepter.
Vous aurez encore à vous faire accepter.

Le côté vertical de Dying Light est donc ici plus limité au profit de l'horizontalité des routes à suivre. Et comme votre bolide répond au doigt et à l'oeil, c'est un vrai plaisir de brûler l'asphalte... et l'herbe, car le hors piste est souvent une bonne solution.

Ça passe... mais ça casse toujours


Tout comme vos aptitudes, le buggy peut être amélioré. Et tout comme vos armes, ses pièces s'usent et se cassent. Et vu comme vous allez buter du zombie à grands coups de par choc, il faudra très régulièrement changer les pièces. Et il vous faudra récupérer de l'essence sur les véhicules qui jonchent la route pour ne pas tomber en panne sèche. Le loot est donc plus que jamais au rendez-vous avec tout un nouveau panel d'objet à récupérer.

Oui, le côté emmerdant des Dead Island et de Dying Light est toujours présent dans The Following. Sauf que, comme vous aurez bien monté vos niveaux, l'usure des pièces et des armes sera également beaucoup moins fréquent.

Toujours là pour foutre le bordel.
Toujours là pour foutre le bordel.

Une vraie aventure supplémentaire


Certains DLC tiennent du foutage de gueule... C'est d'ailleurs le cas de beaucoup de DLC de Dying Light qui en propose des mega-tonnes. Mais ici, on a une vraie extension, qui pourrait même sans soucis faire l'objet d'un jeu à part entière.

La durée de vie est de 10 à 15 heures pour faire la quête principale et quelques quêtes annexes. C'est tout à fait correct, et on ne tourne jamais en rond.

Le truc, c'est que la mission principale consiste dans sa plus grande part à aider les autochtones... Et donc à faire des missions secondaires. C'est un moyen un peu simpliste de proposer une nouvelle aventure sans trop se casser la tête sur une trame principale.

Votre buggy, la grosse nouveauté de The Following.
Votre buggy, la grosse nouveauté de The Following.

Mais cela fonctionne tout de même car les quêtes annexes permettent de mieux faire connaissance avec certains habitants et, surtout, sur cette espèce de secte de gens masqués dont il est question tout au long de l'aventure... Jusqu'à un final au choix cornélien.


Vous allez sécuriser des lieux... mais pas forcément faire le ménage.
Vous allez sécuriser des lieux... mais pas forcément faire le ménage.

Excellent !

Dying Light The Following

Dying Light The Following, c'est le gros DLC du jeu. Et on n'est pas déçu. C'est du très bon, qui sait renouveler le plaisir de jeu en proposant une carte très différente de celle du jeu d'origine et des déplacements radicalement différents grâce au buggy. Dommage que le scénario ne soit pas plus profond.

La note : 5/6 (Excellent !)