Un Wizadry estampillé Atlus ?!? Voyons voir comment les développeurs japonais ont repris une licence parmi les plus connues du RPG à la sauce américaine.

Atlus est bien connu des amateurs de RPG pour ses jeux de genre, souvent difficiles d'accès et du coup réservés à une certaine élite de passionnés.
Ce Wizadry n'y fait pas exception. D'ailleurs, peu de gens sont au courant de la sortie de ce jeu, Atlus ayant la mauvaise habitude de ne laisser ses jeux que très peu de temps sur le marché du neuf. Pour les retardataires, il faut se tourner du côté du marché de l'occaz pour s'en procurer un, pas toujours à très bon prix d'ailleurs.

Ce qui titille la curiosité du fan de RPG, c'est que Wizadry est l'un des pionniers du jeu de rôle, école américaine. De le voir entre les mains de développeurs japonais - l'autre grande école du genre - a de quoi surprendre. Pourtant, ce n'est pas le premier Wizadry japonais. C'est en revanche le premier à voir le jour en dehors des limites territoriales japonaises.
Encore une fois, c'est Ubi Soft qui a le courage de nous proposer ce jeu. Et comme d'habitude, pour limiter les couts de production, le jeu est proposé dans sa version anglaise. Il a en tout cas le mérite d'être sorti chez nous.

Eh oui, nous avons eu un Wizardry sur PS2 en France !
Eh oui, nous avons eu un Wizardry sur PS2 en France !

L'histoire est ultra simple : sur la terre de Duhan s'est produit une catastrophe, plongeant le monde dans une obscurité de cendres tombant sur des bâtiments en ruine. Parallèlement, la reine a disparu dans le labyrinthe du château, dont la légende raconte qu'ils serait empli de créatures maléfiques. En tant qu'aventurier, vous imaginez bien que c'est là qu'il va vous falloir aller !
Tout le déroulement est extrêmement old school, et mélange agréablement les ingrédients américains et japonais. Ainsi, les déplacement sont en vue subjective en case par case, tandis que les combats (on voit arriver les ennemis, mais on peine à les éviter) se font au tour par tour à la sauce japonaise.
Le tout est assez efficace, bien qu'assez lent et poussif. Cela ne rebutera pas les habitués, mais pour ceux qui sont habitués aux RPG grand public comme Final Fantasy, cela risque d'être un choc.

Vous composez votre équipe à la taverne, et devez faire monter vos équipes en niveaux, pour pouvoir débloquer des attaques spéciales. La notion de confiance est d'ailleurs primordiale pour pouvoir utiliser efficacement les attaques combinées, clairement ravageuses. Cette confiance se fera en fonction de vos actions et des réponses que vous ferez durant le jeu.
La magie est bien entendu présente. Basée sur des pierres magiques, elle est également soumise au leveling.
L'aventure de déroule à la old school : trouver une quête, aller dans le labyrinthe, progresser, réussir la quête, revenir et progresser encore. Cela peut paraitre soporifique, mais il n'en est rien, tout se fait de façon intéressante.
bon petit jeu

Wizardry - The Forsaken Land en quelques mots

Wizardry - The Forsaken Land ne paye pas de mine à première vue : réalisation moyenne, rythme peu soutenu... Mais pour celui qui s'en donne la peine, le jeu se révèle être un très bon RPG mêlant les influences américaine et japonaise de belle façon.
A réserver tout de même aux amateurs, plus rodés au genre.

La note : 4/6 (bon petit jeu)