Très attendu, Too Human se révèle être une belle déception.

Pourtant, il y avait de quoi allécher le joueur en mal d'émotions fortes. C'est Silicon Knights qui est à l'origine du projet, ceux à qui on doit l'excellent Legacy Of Kain. Cette fois, point de vampires mais un mélange original entre les Vikings, leur mythologie et un futur cybernétique.

La séquence d'intro permet déjà de se rendre compte du malaise. Peu impressionnante et finalement très plate dans son rythme, elle ne donne vraiment pas envie de jouer. Une fois la manette entre les mains, le capital sympathie remonte quelque peu.
Le gameplay est assez étonnant. En effet, pour frapper, vous devez utiliser le stick analogique droit ! Pas possible de modifier la caméra, qui viendra vous gêner de temps en temps. On a également un bouton pour sauter, et un autre pour faire des roulades. Impossible de parer, pour un beat'em all, c'est assez irritant. La gâchette droite vous permet de tirer au flingue, et ainsi bénéficier d'une attaque à distance.

Too Human sur 360, too naze...
Too Human sur 360, too naze...

Beat'em all vous avez dit ? Pas RPG ? Oui, le jeu se présente comme un hybride des deux genres, avec toutefois un côté baston beaucoup plus prononcé. Le seul côté RPG c'est que vous pouvez monter les niveaux de votre personnages par l'intermédiaire de points que vous pouvez dispenser dans les caractéristiques de votre choix. Vous devez également choisir la classe de ce dernier en début de partie. Les différentes classes influencent bien entendu votre style de jeu : fort en magie, en armes à feu, etc.

La réalisation est très inégale, et le superbe côtoie le très moche. La direction artistique semble assez bâclée. C'est d'ailleurs l'impression que l'on a tout au long du jeu : c'est bancal. La maniabilité est tantôt excellente, tantôt cauchemardesque. Contre certains boss, c'est l'enfer tant ce n'est pas adapté. De plus, ceux qui cherchent de la finesse repasseront, dans certains passages on peut pratiquement jouer à une seule main !
Les roulades sont assez peu efficaces, et surtout difficiles à réussir, appuyer sur le bouton alors que l'on a le pouce sur le stick analogique n'est pas des plus évident.

Côté difficulté, c'est assez élevé, mais le système de vie est étonnant. Lorsque votre barre de vie tombe à plat, une valkyrie vient vous emporter... et vous vous retrouvez au début du check point, les ennemis et boss étant toujours là, comme si vous n'aviez pas quitté le champ de bataille. Avec un peu de patience, n'importe qui peut donc voir le terme de l'aventure.
Néanmoins, au bout d'un certain temps, vous aller la haïr c'est putain de Valkyrie qui met des plombes avant de vous emporter !

Le scénario est assez poussé, mais on n'accroche pas, les personnages sont mal modélisés et peu expressifs, si bien que le joueur ne ressent absolument aucune empathie pour ce héros qui passe au final plus pour un décérébré que pour le héros de combats aux vilains démons intérieurs que les développeurs ont imaginé à la base.
De plus, les monstres rencontrés sont assez peu variés, ce qui entraine au final une lassitude rapide et irrémédiable.
à peine moyen

Too Human en quelques mots

Too Human sent le bâclé, ce n'est qu'un simple petit beat'em all. Le côté médiatique l'écrase encore plus puisque l'on est forcément encore plus déçu. Pas foncièrement mauvais, juste irritant.

La note : 2/6 (à peine moyen)