Tomodachi Life, c'est un petit OVNI qui vient pointer le bout de ses pixels sur 3DS. Et en version Européenne, en plus.

A la base, on a un jeu sur DS, nommé Tomodashi. Cette version 3DS en reprend la recette et, surtout, fait un carton phénoménal au Japon, ce qui explique son arrivée par chez nous. Seulement voilà, le choc des cultures tout ça, fait que l'on ne va pas forcément accrocher à Tomodachi Life si l'on ne vient pas de l'archipel nippon. C'est en tout cas mon cas.

Tomodachi Life sur 3DS rappelle énormément un jeu qui a marqué le début des années 1980 sur micros : Little Computer People. Autrement, on peut également le comparer à un mix entre les Sims et Animal Crossing... Sans les qualités de ces deux derniers.

Tomodachi Life sur 3DS.
Tomodachi Life sur 3DS.

On commence par choisir un Mii que l'on va insérer dans le jeu. Souvent, c'est soi-même. On va ensuite faire pénétrer sur la petite île dont on va inventer le nom un bon paquet d'autres Mii. Et tout ce petit monde va se mettre à vivre sa vie, dans une sorte de Tamagochi un peu plus avancé, mais sans les enjeux de ce dernier. Ici, les Mii ne s'en vont pas, ne meurent pas, il vivent juste leur vie.

Ainsi, vous devez leur donner à manger, des vêtements, changer leur intérieur, etc. Chaque jour, les magasins proposent des choses uniques à acheter. Côté sous, les Mii vous versent un peu d'argent chaque jour, mais également quand vous faites quelque chose qui les rend heureux. Vous passez ainsi beaucoup de temps à résoudre leurs problèmes, qui se résument la plupart du temps à manger et se changer.

Dans certains cas, ils vont se faire des amis, voir des ennemis. Certains vont se mettre en couple et même se marier. A chaque fois que l'on allume la console, on est curieux de voir l'évolution de notre petit peuple, et les différentes choses que l'on va pouvoir débloquer (nouveaux lieux, magasins, etc.) et quels sont les rapports que pourront bien avoir les Mii entre eux.

Mais, passé une semaine, on n'a même plus envie d'allumer la console. On s'en désintéresse. Le syndrome Tamagoshi ? Certainement ! Là où Animal Crossing arrive à nous tenir, via des interactions plus poussées et de réelles choses à faire, Tomodachi Life ne nous propose qu'un trip (trop) contemplatif.

La version Européenne a pourtant été très bien adaptée, avec des voix synthétisées en français et un environnement totalement occidentalisé. Reste l'humour totalement barge et typiquement japonais qui peut marcher avec la plupart des gens.
à peine moyen

Tomodachi Life en quelques mots

Tomodachi Life arrive vite au bout de sa recette. Un petit OVNI intéressant à découvrir, mais que vous ne garderez certainement pas bien longtemps entre les mains.

La note : 2/6 (à peine moyen)