Tomb Raider Underworld, sur Xbox 360, PS3 et PC avait marqué un certain renouveau pour une licence qui commençait sérieusement à s'essouffler. Histoire de bien toucher toutes les plates-formes, le voilà qui arrive sur DS.

Bien entendu, il n'est absolument pas question de comparer cette version portable à son homologue sur consoles de salon. Ici, la recette est la même que sur Game Boy Color, sorti quelques années plus tôt. Le tout rappelle énormément le Prince of Persia originel, sorti initialement sur Apple II.

La puissance de la portable de Nintendo permet maintenant de passer au tout 3D. La PSP aurait pu donner quelque chose de bien mieux, mais in fine c'est très acceptable.
Le scénario reprend exactement celui du jeu d'origine. On retrouve donc les niveaux connus de ceux qui se sont essayé au Underworld sur consoles de salon, à savoir la quête de Lara sur les traces de son père.

Tomb Raider Underworld sur DS.
Tomb Raider Underworld sur DS.

Après quelques minutes de jeu, on est assez agréablement surpris. Lara répond bien, et le jeu a été porté en tenant parfaitement compte des capacités plus réduites de son support. Malheureusement, après quelques parties, on avance dans l'aventure et on regrette un manque flagrant de challenge, et surtout de variété. Car si les univers traversés sont toujours aussi variés et dépaysants, le gameplay en revanche reste immanquablement le même. Il faut donc toujours crapahuter à droite et à gauche dans des niveaux de très petite taille (certainement pour des raisons de mémoire) afin de trouver la sortie. Quelques niveaux jouent un peu plus la carte de l'action, mais là c'est carrément raté.

La durée de vie est assez bonne, avec 6 ou 7 heures de jeu. Pour le genre, c'est tout à fait honorable. Encore faut-il avoir le courage de continuer, car après quelques heures, la motivation s'étiole vite.
bon petit jeu

Tomb Raider Underworld en quelques mots

Tomb Raider Underworld sur DS part pourtant sur de bonnes bases, mais son level design trop peu inspiré et surtout beaucoup trop redondant aura raison de la motivation des joueurs les plus exigeants. Les autres y trouveront un petit en-cas assez savoureux à grignoter par petites parties.

La note : 4/6 (bon petit jeu)