Un an après sa sortie sur Xbox 360 et Playstation 3, Tomb Raider, le génial reboot de la série revient sur les consoles nouvelle génération : la Xbox One et la Playstation 4.

On ne va pas revenir sur la qualité de ce jeu. Pour cela, je vous invite à consulter le test de Tomb Raider sur Xbox 360 paru il y a quelques mois. On y retrouve une Lara Croft toute jeune et dont l'apprentissage va se faire dans la douleur... c'est le moins que l'on puisse dire.

Avant la sortie de cette adaptation aux nouvelles consoles, on a eu droit à un sacré paquet de discussions et de communiqués de presse de la part d'Eidos nous ventant la qualité graphique incroyable de cette adaptation. Arguments marketing ? Totalement !

Tomb Raider : Definitive Edition sur Xbox One.
Tomb Raider : Definitive Edition sur Xbox One.

La réalisation est certes bien au dessus de ce que l'on avait sur la précédente génération de consoles. Toutefois, pour réellement m'en rendre compte, il a fallu que je relance le jeu originel pour réellement en prendre conscience. Car Tomb Raider sur Xbox One n'est pas à proprement parler un jeu next gen, on sent bien qu'il a été développé et pensé pour la génération précédente.
En gros, techniquement, on se retrouve avec la version PC, qui proposait des graphismes beaucoup plus fins.

Le jeu en lui-même est exactement le même. Les traits de Lara ont été affinés. Elle est maintenant un peu plus expressive, mais ce n'est pas ce qui va changer l'expérience de jeu.

En gros, si vous avez déjà fait Tomb Raider, laissez tomber, cela ne vaut pas le coup de recommencer, à part si vous êtes totalement fan de cet excellent épisode. Mais bon, recommencer un jeu seulement un an après l'avoir terminé, bof. En revanche, si vous n'y avez jamais joué, il faut foncer, c'est une tuerie !
Excellent !

Tomb Raider : Definitive Edition en quelques mots

Tomb Raider sur Xbox One ne vaut pas le coup si vous avez déjà joué à la version précédente. La réalisation est un cran au dessus, mais c'est bien tout. Un jeu excellent, mais de là à le recommencer un an après l'avoir terminé, c'est une autre paire de manches.

La note : 5/6 (Excellent !)