1993. Pour rentabiliser les frais de production du Mega CD, Sega a bien compris qu'il lui fallait un épisode de Sonic pour remonter les ventes. Aussitôt dit, aussitôt fait, Sonic CD sort sur les étalages le 23 Septembre 1993 au Japon... Mais que vaut réellement cet épisode ?

Enfournez le CD dans le lecteur, pointe d'appréhension ... attente ... Puis le jeu démarre (et oui, le Mega CD c'est aussi les temps de chargements). Donc on ne va pas tourner autour du pot, c'est un Sonic, donc c'est de la plateforme pure et dure, qui va à fond les ballons sans se soucier des radars.

Alors premièrement : c'est la claque graphique... Bien que le jeu reprend le moteur et certains sprites du Sonic premier du nom (les télés ainsi que l'animation de Sonic, entre autres) les couleurs sont ultra flashy, ça vit, sa bouge, les scrollings parallax en mettent plein la vue (mais si, vous savez, comme dans Shadow of the Beast), il y a plein de petits détails partout...
C'est donc de la 2D très fine, jolie à regarder, et surtout c'est d'une fluidité sans pareil, même avec plusieurs sprites à l'écran l'animation reste très stable. Bref c'est du tout bon.

Sonic CD, un excellent volet de la série, mais un peu trop facile.
Sonic CD, un excellent volet de la série, mais un peu trop facile.

Deuxièmement : claque sonore. Eh oui, le Mega CD utilise des CD et par conséquent on a le droit à des chansons et des compositions dans un style vaguement techno comme on en entendait au début des années 90. La plupart des morceaux sont groovy avec samples de voix et d'instruments à l'appui, et surtout ça colle parfaitement aux différents niveaux (la musique de Tidal Tempest est sublime).
Petit détail qui a tout de même son importance : alors que les versions PAL et Japonaises partagent la même OST, la bande son à été refaite pour le marché US, ce qui fait que l'on se retrouve avec deux musiques totalement différentes pour le même jeu.

Et le gameplay alors ? Et bien on se retrouve donc avec un Sonic en 2D classique, avec le même gameplay efficace à un bouton, que l'on a plus besoin de présenter...

Alors quelques changements tout de même, notamment le concept de voyage dans le temps : en effet on peut, grâce à des panneaux et en effectuant une savante manipulation (à savoir courir comme un dératé sans s'arrêter pendant une bonne dizaine de secondes), traverser les différentes époques d'une même zone : le Présent, ou l'on se retrouve par défaut ; le Passé, plein de verdure partout ; le "mauvais" Futur, à savoir le futur où on se retrouve habituellement ; et pour finir le "bon" Futur, qui est un peu spécial à débloquer (sans rentrer dans les détails, il faut détruire un espèce de robot dans le passé pour obtenir le "bon" Futur).
En plus d'un concept intéressant, cela rallonge considérablement la durée du jeu, ce qui nous fait un total d'à peu près 70 stages si on compte toutes les variantes temporelles... On a de quoi s'occuper, donc.

L'intro est en FMV, support CD oblige... mais pas en plein écran, Mega CD oblige !
L'intro est en FMV, support CD oblige... mais pas en plein écran, Mega CD oblige !

Pour les Special Stages, on à par contre le droit à d'obscurs niveaux style "Mode 7" ou l'on doit y détruire un nombre fixé d'ovnis par stage. Ce n'est pas trop mal réalisé graphiquement mais par contre, question maniabilité c'est zéro pointé : Sonic rame comme un malade pour faire un mètre et saute comme si il était sur la lune.
Dommage, si ils avaient été bien faits, ils auraient pu être agréables mais ils sont en réalité juste ennuyeux...

Alors en fait c'est un chef-d'oeuvre ? Superbes graphismes, musiques excellentes, maniabilité au poil (sauf les special stages mais bon)... Et bien oui, mais (parce qu'il y a toujours un mais), ce Sonic à un gros défaut : il est trop facile. A moins de faire la quête aux émeraudes , à moins de faire toutes les variantes temporelles de chaque acte de chaque niveau, le jeu est tout de même relativement vite fini...

La faute aux boss, selon moi. Ils sont tellement faciles que je peux les battre les yeux bandés, menotté et en jouant avec les pieds (avec des grosses chaussettes rembourrées) [NDNico : comment il se la pète lui !].
Non, franchement, on les bat en quelques secondes, et à part les deux derniers boss qui risquent de vous tenir un peu plus en haleine, les autres boss sont d'une simplicité déconcertante...
C'est bien dommage car c'est peut-être ce qui empêche ce Sonic de devenir une véritable référence de la série.
Excellent !

Sonic CD en quelques mots

Malgré quelques défauts, dont une difficulté risible et des special stages un peu brouillons, ce Sonic est vraiment excellent et vaut quasiment à lui seul l'achat d'un Mega CD. Si vous êtes fan, ne le loupez pas, si vous ne l'êtes pas, testez le, juste histoire de voir si vous accrochez ou pas...

La note : 5/6 (Excellent !)