Saints Row IV, c'est un peu l'anti le GTA jubilatoire. Totalement What The Fuck, le titre prend tout à la rigolade, ou presque.

A l'origine, Saints Row IV est sorti sur la précédente génération de consoles, à savoir la Xbox 360 et la Playstation 3. Mais comme la mode est au remake HD, on a droit à une version en haute résolution du titre. Pour moi qui ne m'étais pas essayé aux versions originelles, c'était une bonne occasion de m'y frotter.

Dès les premières minutes, on sent bien que ce n'est qu'un remake, la réalisation est plutôt moyenne. Cela se confirme dans la suite du jeu, mais pas de façon aussi négative que l'on pourrait le penser de prime abord. S'il faut comparer Saints Row à quelque chose, ce n'est finalement pas à GTA, mais plutôt à une putain de série B, de ces nanars qui passent tard sur les chaînes de la TNT.

Saints Row IV Re-Elected sur Playstation 4.
Saints Row IV Re-Elected sur Playstation 4.

Pour la forme, c'est bien du GTA, mais pour le fond, c'est un grand festival de n'importe quoi. Déjà, vous incarnez un gros branleur qui est devenu le présent des Etats-Unis. Tout se passe plutôt bien, jusqu'au moment où des Aliens viennent foutre un sacré bordel. Forcément, en super-héros que vous êtes, vous allez vous lancer à la poursuite du grand méchant.

Les situations sont relativement variées, et se basent sur tout un tas de référentiels pour mieux les descendre. Ainsi, on se retrouve dans les années 50, dans le futur et même dans les rêves de ses coéquipiers. A chaque fois, c'est l'occasion de scènes débiles. Il faut donc aimer l'humour qui tâche, le tout mâtiné de patriotisme au second degré totalement assumé.

Côté gameplay, le titre arrive à sortir des poncifs de GTA, notamment de par le fait que vous disposez de super-pouvoirs - vous découvrirez vous-même comment votre personnage les a eu. Ces pouvoirs vous permettent de sauter très haut, de planer et de courir plus vite qu'une voiture. Du coup, les phases de conduite sans fin qui m'emmerdent au plus haut point dans les jeux du genre n'ont pas cours dans Saints Row IV.

L'aventure principale vous demandera une douzaine d'heures pour en voir le bout, mais le jeu fourmille de missions secondaires où l'excellent côtoie le moyen.

De plus, cette édition Playstation 4 intègre tous les DLC de l'épisode originel et même l'épisode Gat Out Of Hell, un stand alone. Dommage toutefois que ce dernier ne soit pas présent physiquement sur la galette.
bon petit jeu

Saints Row IV Re-Elected en quelques mots

Saints Row IV Re-Elected m'a agréablement surpris. C'est une bonne série B totalement décomplexée, une petite bouffée d'air frais dans un monde de jeu totalement calqués sur des études de marché.

La note : 4/6 (bon petit jeu)