Vous êtes fan de rétro-gaming, de ces jolis jeux avec plein de gros pixels partout partout ? Oui, mais les jeux récents c'est bien aussi, notamment en termes de profondeur de jeu. Retro City Rampage va tâcher de mettre tout le monde d'accord.

Prenez un peu de nostalgie vidéoludique, mélangez bien les pixels dans tous les sens et concentrez vous pour imaginer un jeu tout doit droit sorti des consoles 16 bits des années 1990. Ajoutez à cela une belle dose de GTA - les premiers épisodes en vue du dessus - et vous aurez un petit aperçu de ce que peut vous donner Retro City Rampage.

Vous vous retrouvez donc dans une ville et devez effectuer des tonnes de missions histoire de récupérer un peu d'argent, acheter des armes, et faire progresser un scénario totalement barré.

Retro City Rampage DX
Retro City Rampage DX

Et c'est peut être là que Retro City Rampage fait mouche : son humour, et ses nombreux plein d'oeil. Un jeu rempli à craquer de fan service. Du coup, plus votre bagage vidéoludique sera grand, plus vous apprécierez les tonnes de petites remarques souvent idiotes et régulièrement très drôles qui émaillent l'aventure.

Le jeu est parfois brouillon et maladroit - on ne comprend pas aussi bien les choses avec un écran de type Super Nintendo qu'avec le photoréalisme d'un GTA IV - mais le jeu transpire tellement la passion qu'on lui pardonne assez facilement ses écarts. Il faut aussi savoir que Retro City Rampage est développé par une seule et même personne. Il faut tout de même saluer l'exploit !

Dans le domaine des défauts, ce qui m'a finalement le plus gêné, ce sont les fautes d'orthographe dont est truffée la version française. Un hommage au portage français de Final Fantasy VII ? Tout de même pas !

A noter que ce jeu, jusque là réservé au marché dématérialisé, est sorti en version boite sur PS4 et PS Vita, dans une édition limitée à 3 330 exemplaires (pour la version Vita). Un collector, puisque les jeux se sont vendus très rapidement.
Excellent !

Retro City Rampage DX en quelques mots

Retro City Rampage est une petite perle du jeu indé. Il ne plaira pas à tout le monde, c'est une certitude, tant il est parfois brouillon. Pourtant, sa passion du jeu vidéo transpire de chacun de ses pixels, et il serait donc dommage de passer à côté.

La note : 5/6 (Excellent !)