Voilà un jeu que nous ne sommes pas prêt de voir chez nous, et qui se distingue de la masse des jeux DS sortant au Pays du Soleil Levant de part la présence d'un accessoire original dans la boite du jeu.

Et cet accessoire, c'est tout simplement un lecteur de codes barres, faisant que l'on peut interagir avec le jeu en passant des cartes spéciales !

Une idée sympathique pour un jeu qui l'est beaucoup moins. La série des Love And Berry a commencé en arcade, et est destinée aux jeunes filles. Le but est simple : se la péter "grâââve" avec des tenues super dans le vent !
Sur la borne, lorsque vous faites un bon score, vous pouvez gagner des cartes de jeu qui vous permettent de récupérer des vêtements nouveaux, que ce soient des pantalons, des chaussures ou une coupe de cheveux. A vous de les utiliser quand il faut afin de marquer le plus de points possible et partir avec le meilleur atout pour le mini-jeu qui vient.

Love And Berry : un joli packaging pour un jeu bien creux...
Love And Berry : un joli packaging pour un jeu bien creux...

La version DS est donc très proche de cette version arcade, et permet de réutiliser les fameuses cartes tranquillement dans son canapé. Un jeu de quelques unes d'entre elle est d'ailleurs fournit dans la boite. La fièvre de la collection pourra donc s'emparer de l'esprit de plus d'une jeune fille, la poussant irrémédiablement à la conquête de cartes rares qui seront autant d'atouts pour vaincre ses consoeurs virtuelles sur la petite portable de Nintendo.

Une fois la console allumée, on a principalement deux modes de jeu : aventure, et mini-jeux. Le mode aventure a été ajouté directement, et se résume à un simple digital comic. Je passerai donc très rapidement dessus puisque je ne comprend rien au japonais.
Place au mode mini-jeu, qui constitue tout de même l'attrait principal du soft. Vous vous levez, dans un état lamentable, et devez utiliser vos cartes pour vous vêtir le mieux possible en vue de l'épreuve qui vous attend. Mais attention à ne pas faire n'importe quoi ! Il ne s'agit pas de se pointer en jean dans un bal ou en robe de soirée au lycée sous peine de perdre un max de points.

Une fois vêtue, vous pouvez attaquer l'épreuve... qui se résume être toujours la même : un rythm'n dance minable où il faut appuyer sur l'écran en rythme tout sur une musique de type j-pop / dance totalement niaise à souhait.
Je sais, je ne suis pas dans la cible, mais même en m'efforçant à faire preuve d'empathie, je persiste à penser qu'outre l'aspect collection des cartes et l'attrait d'utiliser un accessoire incongru sur sa console, ce jeu tient tout du foutage de gueule dans les règles.


Le lecteur de cartes, avec quelques cartes.
Le lecteur de cartes, avec quelques cartes.

ils le vendent ça ?!?

Oshare Majo Love And Berry en quelques mots

Si vous avez lu jusqu'au bout, vous avez compris. En dehors de l'accessoire marrant, le jeu tient tout du minable, même pour une gamine de douze ans.
Reste l'originalité de la chose et le logo Sega apposé sur le tout (on ne se refait pas).

La note : 1/6 (ils le vendent ça ?!?)