L'Ombre du Mordor - ou Shadow of Mordor en version originale, est une sorte de patchwork de recettes à succès, le tout baigné dans le monde Fantasy du Seigneur des Anneaux.

L'Ombre du Mordor : un patchwork de gameplay existants


Dès les premières minutes de jeu, c'est clair : L'Ombre du Mordor emprunte son gameplay à deux principaux jeux marquants de ces dernières années, à savoir Assassin's Creed et Batman. Au premier, il emprunte la verticalité, le côté discretion et surtout l'escalade. Au second, il pique le système de combat.

En gros, il prend le meilleur des deux jeux. Cela donne à l'ensemble un côté déjà vu que l'on oublie heureusement assez vite. Le monde mis en place, avec ses Orcs - rappelons-le, on est au coeur du Mordor - et ses adversaires coriaces a de quoi plaire à tous les fans de l'oeuvre de Tolkien, dont je fais activement partie. Cela passe notamment par des dialogues souvent très bien vus.

L'Ombre du Mordor sur Playstation 4.
L'Ombre du Mordor sur Playstation 4.

On a ici un monde ouvert, où l'on incarne un rôdeur qui va s'allier au fantôme d'un elfe après avoir été tué. L'action se déroule entre celle du Hobbit et Le Seigneur des Anneaux, à une époque où le Mordor a encore un peu d'herbe...
Je vous laisse la surprise sur l'identité de l'elfe, chouette clin d'oeil pour tout amateur du Silmarillion.

Le scénario n'est pas forcément très intéressant. Ce qui l'est plus, ce sont les diverses missions a effectuer. En prenant deux gameplay éprouvés, L'Ombre du Mordor se dote d'une aventure agréable, faute d'être originale.

Toutefois, question originalité, le jeu propose tout de même une belle petite pépite... tout du moins sur le papier. Tout au long de l'aventure, vous aurez à combattre des chefs de l'armée de Sauron. Et votre but ultime sera d'affaiblir cette armée en battant les chefs les plus puissants.

Mort aux chefs de clan !


Ces chefs, vous pouvez les croiser dans une base, ou même en pleine campagne. Ce sont des adversaires particulièrement coriaces. Pour les vaincre plus aisément, vous pourrez récolter des indices : faiblesse aux coups finaux, aux coups à distance ou à la furtivité et même, dans certains cas, une terreur face à certaines choses, que vous ne manquerez pas de provoquer.

Une fois occis, le chef en question laisse sa place, et ne pourra pas soutenir son maître... Le chef de guerre, votre but ultime ! A vous de les tuer afin de réellement faire baisser le pouvoir de l'armée de Sauron !

Dans la pratique, lorsque l'on se fait tuer par un chef, ce dernier devient plus fort. En gros, plus on perd, plus c'est difficile. Pas très malin, surtout pour moi qui suis une buse manette en main. Car affronter des hordes d'adversaires est très difficile, et vous aurez intérêt à utiliser les faiblesses de chacun sous peine de connement crever.

L'ensemble souffre également d'être trop redondant. Quand on sait qu'il va falloir se coltiner un bon paquet de ce genre de missions avant de pouvoir continuer l'aventure principale, cela a quelque chose de parfois décourageant, d'autant que la difficulté est globalement assez corsée.

Côté durée de vie, c'est en revanche très bon ! On avoisine les 20 à 25 heures, en fonction de votre aptitude aux missions annexes.
bon petit jeu

L'Ombre du Mordor en quelques mots

L'Ombre du Mordor n'est pas parfait : sa difficulté parfois trop exigeante, son côté trop copier / coller de séries existantes et le côté redondant des actions à réaliser en font un jeu agréable, mais pas inoubliable. Il reste tout de même a essayer, surtout lorsque l'on aime l'oeuvre de Tokien.

La note : 4/6 (bon petit jeu)