Après avoir essoré la série pendant quelques années, Activision a attendu quelques temps avant de tenter de relancer la poule aux oeufs d'or.

Au programme : une recette quasiment inchangée, à l'exception notable de la guitare en plastique qui accompagne le jeu.

La guitare n'a plus 5 mais 6 boutons, répartis différemment : avant, ils étaient disposés en une seule et unique rangée. Avec Guitar Hero Live, ils sont maintenant disposés en deux rangées de trois touches.

La guitare de Guitar Hero Live.
La guitare de Guitar Hero Live.

Au niveau des sensations de jeu, cela rapproche encore un peu du jeu sur une vraie guitare, puisque l'on doit maintenant déplacer la main sur la largeur du manche. L'ensemble rappelle un peu ce que l'on peut rencontrer sur une vraie gratte quand on joue des powercords. Au passage, cela change beaucoup la façon de jouer et vous demandera de changer vos habitudes, ce qui n'est finalement pas un mal.

En revanche, au niveau de la main droite, c'est exactement la même chose : on triture le petit bitoniau histoire de faire comme si on touchait les cordes avec le médiator. Et de ce côté là, c'est toujours aussi loin de ce que l'on peut faire avec une vraie guitare... Mais ce n'est pas gênant, Guitar Hero n'ayant jamais tâché de jouer la carte de la simulation.

Pour les connaisseurs, on passe également du camp Gibson au camp Fender. Après, c'est juste une question de préférences, ces deux marques étant tip top. Et surtout, il s'agit ici uniquement d'une forme rappelant vaguement une Stratocaster puisqu'il n'y a aucune marque de mentionnée.

Visuellement, ça change pas mal des précédents épisodes.
Visuellement, ça change pas mal des précédents épisodes.

Plusieurs choses ont également changé dans le jeu en lui-même. La première, c'est la présentation. Exit les personnages caricaturaux et cartoonesques, place à de vrais musiciens filmés à la première personne, comme si tout le jeu passait à travers vos yeux.

Le public réagit alors à votre performance : il devient euphorique lorsque vous jouez bien ou s'emmerde et fini par gueuler lorsque vous jouez trop mal.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça marche vraiment bien ! On se prend énormément au jeu.

Côté playlist, c'est vraiment du grand public, et c'est pour moi le point faible de Guitar Hero Live et de l'ensemble des épisodes plutôt récents de la série. A trop vouloir toucher tout le monde, on fini par perdre cette connotation rock qui collait à chaque pixel des premiers épisodes.
moyen

Guitar Hero Live en quelques mots

Guitar Hero Live n'est pas mauvais, simplement, et malgré ses nombreux changements, on fini par se lasser assez rapidement. La faute, en partie, à une playlist trop mainstream pour moi.

La note : 3/6 (moyen)