Final Fantasy Type 0 est à la base un RPG sorti uniquement au japon sur PSP. Le voir arriver traduit en français sur consoles nouvelle génération va enfin nous permettre d'en comprendre l'histoire.

L'introduction est particulièrement scotchante : il y est question de guerre, de sang, de sentiments. C'est intense au possible et ça donne clairement envie d'en savoir plus sur cette ambiance sombre à souhait. Final Fantasy Type 0 HD serait-il plus qu'un portage d'un épisode très secondaire ?

Malheureusement, la suite de l'aventure nous affirmera l'inverse. Sans être foncièrement mauvais, cet épisode de la saga manque d'ampleur - surtout après la promesse de l'introduction. L'ensemble est beaucoup trop redondant pour nous scotcher jusqu'à la fin.

Final Fantasy Type 0 HD sur Playstation 4.
Final Fantasy Type 0 HD sur Playstation 4.

C'est dommage, car si le scénario ne tient pas ses promesses, le gameplay lui, tient la route. On retrouve le temps réel issu de Final Fantasy XIII, avec énormément de retouches. On pourrait presque dire que l'on se trouve à la croisée d'un beat'em all et d'un jeu de rythme tant le côté tour par tour du RPG japonais classique est ici relayé au rayon des joyeusetés du passé.

L'aventure est longue... trop longue en fait, tant on aligne les batailles sans jamais vraiment se prendre au jeu.

Côté réalisation, il faut bien se souvenir que c'est un portage issu de la PSP. Il ne faut donc pas s'étonner si la claque graphique n'est pas présente. C'est assez polygonal, mais la direction artistique sauve le tout. C'est un peu comme un film en noir et blanc : au départ on n'aime pas trop, mais on l'oublie assez vite.

Finalement, à sa sortie, Final Fantasy Type 0 HD a surtout fait parler de lui pour la démo de Final Fantasy XV que sa boite de jeu contenait. Un faire-valoir que Square-Enix avait certainement en tête en proposant ce Final Fantasy de seconde zone à la vente en occident.
moyen

Final Fantasy Type 0 HD en quelques mots

Final Fantasy Type 0 HD ne tient malheureusement pas ses promesses, en tombant dans le piège de trop nombreux RPG japonais : un manque de rythme flagrant et des combats redondants au possible.

La note : 3/6 (moyen)