On n'en avait pas beaucoup entendu parler, et d'un seul coup, paf ! Fallout 4 est l'une des grosses claques de 2015 que l'on se prend en pleine gueule !

Fallout, c'est une légende du RPG. Sorti à la fin des années 1990 uniquement sur PC, il a laissé un souvenir impérissable aux chanceux qui ont pu y passer des dizaines (voir centaines) d'heures. Idem pour le deuxième épisode, tout aussi bon sinon meilleur.

Fallout 3 arrive pas mal d'années plus tard, dans une version radicalement différente dans sa forme : on passe cette fois à la 3D en vue subjective, pour un résultat qui ne fait pas l'unanimité. En revanche, New Vegas, l'épisode suivant, va remettre tout le monde d'accord.

Fallout 4 sur Playstation 4.
Fallout 4 sur Playstation 4.

Et c'est là qu'arrive Fallout 4, qui reprend le meilleur des deux précédents épisodes. On commence par se retrouver, forcément, au milieu d'un cataclysme. Sauf que là, on arrive à se barrer avec sa famille (sa femme ou son mari suivant le sexe de son personnage), et surtout son enfant, encore tout jeune. C'est cela qui va constituer le centre du scénario.

Ou tout du moins de la trame principale. Car, à l'image des épisodes précédents, Fallout 4 propose une durée de vie carrément incroyable. Après, il ne faut pas non plus s'étonner, puisque les développeurs à l'oeuvre nous ont déjà pondu le mythique Skyrim.

Et ce n'est d'ailleurs pas non plus le seul rapport que l'on peut faire avec Skyrim. Certains pourraient même avancer que Fallout 4 est un Skyrim post apocalyptique. Certes, l'interface et les méthodes sont les mêmes, mais il faut reconnaître que les deux séries sont particulièrement proches dans leur fond comme dans leur forme.

On se prend donc au jeu à se balader partout, observer la superbe direction artistique, parler avec les myriades de personnages qui peuplent le jeu, passer des heures à tâcher de remettre d'aplomb les différents lieux que l'on est amené à visiter. Et faire les tétra-tonnes de quêtes annexes. Bref, on finit par en oublier la quête principale, pour se perdre dans ce monde à la profondeur incroyable, sans jamais avoir envie d'en sortir.

Alors, prêts pour une bonne centaine d'heures de plaisir et d'exploration ?
culte, indispensable !

Fallout 4 en quelques mots

Fallout 4 n'est pas parfait. Son interface parfois rugueuse pourra sembler décourageante, mais pour le reste, c'est dantesque : profond, bien écrit et au contenu pléthorique, il arrache tout.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)