La Playstation avait son Wipeout, la Nintendo 64 aura son Extreme G. Deux jeux de course qui représentaient bien leur époque.

Lorsque l'on insère, après toutes ses années, la cartouche d'Extreme G dans sa Nintendo 64, on sent rapidement monter une bouffée de nostalgie. Qui n'a pas passé d'après-midi sur ce jeu à tenter de battre tantôt son score tantôt ses petits copains assis jambes en tailleur, le regard rivé sur la télévision du salon ?

Avec le recul, quand on redécouvre la musique, on se dit que la transe, cette techno rapide qui cartonnait dans les années 1990, ben ça pue bien en fait. Mais cela a au moins le mérite de rythmer le jeu, de balancer la sauce et garantir une bonne intensité dans les courses.

Extreme G sur Nintendo 64.
Extreme G sur Nintendo 64.

Et de l'intensité, il y en a dans Extreme G ! Ces courses de motos futuristes ont marqué par leur rapidité et la fluidité de l'animation. Bon, ok, la distance de vue est assez limitée, le sacro-saint brouillard de la Nintendo 64 faisant son oeuvre. Mais l'ensemble reste très agréable, et surtout très fluide. Un modèle pour de nombreux autres jeux sortis sur la console et au framerate passable, voir poussif.

A la manière d'un Mario Kart, mais avec un côté hasardeux bien moindre, Extreme G met entre vos mains ravies de nombreuses armes qui serviront à ralentir vos adversaires, les envoyant dans le décor l'espace de quelques secondes.

Le jeu compte 13 circuits, ce qui laisse une durée de vie correcte. Dans tous les cas, on se souviendra également des parties à 4, en écran splité, où la visibilité très réduite nous convenait pourtant bien à l'époque. A noter qu'en multi, un mode combat était disponible, histoire de pouvoir prolonger le plaisir un peu plus.
culte, indispensable !

Extreme G en quelques mots

Extreme G est un jeu qui a sans conteste marqué la Nintendo 64. Excellent jeu de course et exclusivité de la console de Nintendo, il a fait le bonheur de bien des possesseurs de la machine.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)