J'avais entendu beaucoup de mal du Docteur Lautrec et les Chevaliers Oubliés sur 3DS... C'était totalement fondé.

Les ambitions du jeu de Konami sont claires : empiéter sur les plates-bandes de Level-5 et sa série du Professeur Layton. Pour ce faire, les ingrédient sont sensiblement les mêmes. Déjà, c'est l'enrobage qui fait limite plagiat, avec une représentation à base de dessin animé vraiment réussie et une histoire à suivre qui réserve sont lot de retournement de dernière minute.

De ce côté, Docteur Lautrec et les Chevaliers Oubliés réussi très correctement son pari. Les dessins animés, le character design en général sont vraiment bons. La réalisation est moyenne, le jeu voulant utiliser une représentation en 3D dimensions souvent bien foireuse et à l'opposée de ce que propose le hit de Level-5 en termes d'esthétisme.

Docteur Lautrec et les Chevaliers Oubliés sur 3DS.
Docteur Lautrec et les Chevaliers Oubliés sur 3DS.

Non, ce qui est totalement raté, ce sont les phases de jeu. Pourtant, une fois encore, Konami avait fait les choses afin d'éviter la comparaison frontale avec Layton. Ainsi, on trouve des phases de résolution d'énigmes, bien entendu, mais également quelques autres modes de jeu, avec des phases d'infiltration et d'autre de RPG, notamment via des combats contre des semi-boss.

Vu comme ça, le mélange donne envie. Le soucis, c'est que toutes les phases sont totalement ratées. Moches, peu inspirées et d'une redondance à faire mourir d'ennui un malade d’Alzheimer, elles plombent tellement le jeu que l'on éteint bien vite sa console pour passer à autre chose.
à peine moyen

Docteur Lautrec et les Chevaliers Oubliés en quelques mots

Docteur Lautrec et les Chevaliers Oubliés est à éviter à tout prix. Même en s'attendant à quelque chose de mauvais, on n'arrive pas à continuer tant le gameplay est à chier. Dommage, parce que le reste (l'histoire, notamment via ses dessins animés superbes) donne envie.

La note : 2/6 (à peine moyen)