Discoveries vous propose d’aller faire des découvertes dans les amériques du XVIIIème siècle.

Discoveries est beaucoup plus qu’une version de Lewis & Clark avec des dés


Quand on voit que le trio auteur / illustrateur / éditeur est le même que pour Lewis & Clark, on pourrait se dire que Discoveries, c’est juste une version de Lewis & Clark avec des dés.

Parce que comme les dés c’est cool, c’est une bonne idée pour relancer l’intérêt d’un jeu de cette qualité. On l’a vu sur pas mal de jeux, avec plus ou moins de réussite (Carcassonne ou Pandemic notamment). Sauf qu’ici, ce n’est absolument pas l’objectif.

Certes, l’ambiance est la même, mais ici, il est moins question de traverser l’amérique sauvage que de cartographier les routes et identifier les espèces, tout en documentant la vie des indiens.

Le contenu de la boîte


La boite est de taille moyenne, plutôt petite. Il faut dire aussi que le matériel n’est pas pléthorique, tout en restant parfaitement suffisant.

Le plateau de jeu, avec des actions qui augmentent avec le nombre de cartes tribus.
Le plateau de jeu, avec des actions qui augmentent avec le nombre de cartes tribus.

L’ensemble est de très belle qualité. Les 30 dés en bois sont biens manufacturés tandis que les plateaux individuels des joueurs et le plateau central sont très joliment illustrés par Vincent Dutrait.

Les cartes sont toilées, et leur côté recto-verso est particulièrement malin puisqu’il sert intelligemment les règles.

Déroulement de la partie


Au début du jeu, chaque joueur dispose de cinq dés de sa couleur. Et les lances. Ces dés peuvent avoir quatre faces différentes, qui lui permettent de réaliser différentes actions.

A son tour, il doit utiliser un type de face (et un seul), et jouer les dés correspondant sur son aire de jeu, tout en en défaussant certains sur l’aire principale.

Les actions lui permettent deux types d’action :
- Prendre une carte “tribu”, qui lui permet d’ajouter de nouvelles possibilités d’action ou offrent divers bonus. Cela vous permet en outre de récupérer un dé supplémentaire, de couleur grise.
- Prévoir ses expéditions

La plateau central, où sont défaussés certains de vos dés.
La plateau central, où sont défaussés certains de vos dés.

Pour cette dernière partie, il faut se déplacer et écrire les notes de votre voyage. Pour se faire, il vous faut placer des dés de la face correspondant sur les différentes actions de votre aire de jeu.

Ces actions vous permettent de parcourir un certain nombre de prairies ou de montagnes. Votre objectif est donc de traverser la carte “Découvertes” qui est dans votre aire de jeu pour marquer ses points.

A la fin d’une expédition, vous récupérez la carte que vous avez tenté d’explorer, si vous avez assez d’actions pour réussir à la traverser.

Le jeu se termine quand il ne reste plus de cartes (face “Tribu” ou face “Découvertes”). On fait alors le décompte des points :
- On compte les points notés sur chaque carte “Découvertes”
- On compte le nombre d’éléments (oiseau, poisson, végétation ou mammifère) dont on dispose sur les cartes “Découvertes”
- Celui qui a le plus de connaissances (c’est à dire de tipis mentionnés sur ses cartes) sur les indiens marque également un certain nombre de points

Le gagnant est évidemment celui qui aura marqué le plus de points.

Récupérer les dés des autres joueurs (avec un rire machiavélique)


Si on s’en tenait là, Discoveries se baserait beaucoup trop sur la chance. Or ce n’est pas le cas.

Déjà, il est possible de défausser l’un de ses dés afin de choisir la face d’un ou deux de ses autres dés.

Ensuite, il est possible de récupérer l’ensemble des dés présents sur le plateau central (tous ceux situés sur sa droite, ou tous ceux situés sur sa gauche). Les dés de sa couleur, les dés gris, mais également les dés de vos adversaires !

Ces derniers seront à utiliser avec la plus grande des précautions, puisqu’à son tour, un joueur peut choisir de récupérer l’ensemble des dés de sa couleur. De quoi gêner joyeusement ses adversaires, tout en gardant constamment une porte de sortie.

Un jeu de dés très stratégique


Ne vous fiez pas à la présence de dés, Discoveries est un vrai jeu de gestion ! Certes, les dés apportent leur lot de hasard, mais vous pouvez toujours l’influencer.

De plus, le choix des cartes tribus influencera grandement votre façon de jouer. Il est même important de parier sur les combos afin de maximiser vos chances de victoire.

Chaque partie est donc unique, et on joue et rejoue à Discoveries avec le plus grand plaisir.

Les interactions entre les joueurs sont assez limitées, mais suffisantes pour garder une relative communication autour de la table. Rien que le fait de pouvoir piquer les dés adverses où les gêner en leur récupérant des dés gris est une excellente chose et amène juste ce qu’il faut de frustration pour apporter le sel qui fait les grands jeux.

Simple et accessible


En plus d’être profond et de se renouveler à chaque partie, Discoveries se paye le luxe d’avoir des règles simples à expliquer et à jouer. On ne se vrille donc pas le cerveau à chaque partie, tout en réfléchissant tout de même bien comme il faut.

Un très bon équilibre qui permet de présenter le jeu à des vieux briscards du jeu de société comme à des joueurs beaucoup plus occasionnels.


Discoveries, un jeu pour 2-4 joueurs de Cédrick Chaboussit, illustré par Vincent Dutrait, édité par Ludonaute pour des parties d'environ 60min.
Age conseillé : 14+.
culte, indispensable !

Discoveries en quelques mots

Discoveries n’est pas une adaptation de Lewis & Clark, mais un réel nouveau jeu avec ses propres mécaniques dans le monde de Lewis & Clark. Simple et profond, on n’en demande pas plus !

La note : 6/6 (culte, indispensable !)