Bienvenue dans le monde impitoyable du Far West, avec ses saloons et ses jeux d’argent. Sauf qu’en guise de cartes, ici, on a des dés.

Yam’s + Poker + Cow boys = Dice Town


Quand on commence à jouer à Dice Town, on pense tout de suite au Yam’s. Lors de la première phase de jeu, on lance ses dés (chacun les siens, cela évite les bagarres). On doit ensuite en garder un, que l’on révèle à ses adversaires… et ainsi de suite jusqu’à avoir joué ses cinq dés.

Jusque là, c’est du Yam’s tout ce qu’il y a de classique. Sauf que. Parce que bien entendu, les auteurs, Ludovic Maublanc et Bruno Cathala ne s’en sont pas tenus là, bien loin de là.

Du coup, si vous avez sorti une série qui déchire sa race avec vos dés, vous pouvez payer pour en garder un certain nombre, à raison de 1$ par dé supplémentaire. Manipuler les billets donne à l’ensemble un petit côté Monopoly qui fera certainement raisonner votre fibre nostalgique. Oui oui, avouez-le.

L’autre jeu qui vient rapidement en tête avec Dice Town, c’est bien entendu le Poker.

Le plateau de Dice Town.
Le plateau de Dice Town.

Ah oui, parce que je ne vous avait pas dit (mais vous l’avez déjà certainement vu sur les photos, vilains voyeurs) : les dés ne sont pas des dés classiques. Ils ont bien six faces, mais leurs valeurs sont celles du Poker.

Il faut donc faire des combinaisons qui vont vous servir par la suite à obtenir la majorité dans un quartier de la ville pour en récupérer le bonus, chaque quartier correspondant à une valeur de dé.

Il y a deux sortes de personnes dans le monde : ceux qui ont des dés, et ceux qui n’en ont pas


On fait ensuite le tour de la ville, dans le sens ci-dessous. Si les résultats de vos dés vous donnent la majorité dans un quartier, vous raflez la mise.

- La mine : prendre des pépites
- La banque : prendre l’argent présent dans la banque
- L’épicerie : prendre une carte
- Le saloon : voler une carte à un adversaire
- Le shériff : vous devenez le shériff, et en cas d’égalité, c’est vous qui tranchez !
- Le maire : prendre des cartes territoire
- Le Doc Badluck : faire une action de rattrapage si on n’a effectué aucune des actions ci-dessus (en gros, vous vous êtes fait piétiner par vos adversaires)

A noter que pour rafler des terrains, il vous faudra aligner la meilleure combinaison de Poker. Paire, Double Paire, Brelan, Full, Quarré et même Quinte, c’est principalement ces combinaisons qu’il va vous falloir viser lorsque vous lancez vos dés.

Les dés, avec leurs valeurs de poker.
Les dés, avec leurs valeurs de poker.

Rassurez-vous, si vous ne savez pas jouer au Poker, les combinaisons sont marquées sur le dos des cartes Territoire, histoire de vous faciliter la vie. Mais vous restez tout de même un mécréant.

Dernière chose : trois cartes Territoire sont disposées face visible. Si vous avez la plus forte combinaison de Poker, vous pouvez en prendre une. Et pour toute face As de vos dés, vous pouvez en prendre une supplémentaire (avec une limite de trois maximum, n’exagérez pas non plus).

Et à la fin, qui est-ce qui gagne ?


Avant de le savoir, on compte les points (c’est plus pratique). Vous pouvez récupérer des points avec : votre argent, vos pépites d’or, certaines cartes du magasin, et bien entendu les territoires.

Celui qui a le plus de points remporte la partie. Original hein ?

Il y a donc plusieurs types de stratégies possibles dans Dice Town, et vous pouvez les faire évoluer au gré de la partie, en fonction de l’état d’avancée de vos adversaires.

Toutes les cartes piochées (Territoire ou Magasin) étant gardées face cachée par leur joueur, il est toujours complexe de savoir où l’on se place dans la course aux points… Et c’est tant mieux !

Simple, rapide, immersif et fun !


On dit souvent qu’un thème est plaqué. Et avec Dice Town, ce n’est absolument pas le cas. Certes, la mécanique du lancer de dés aurait pu être adaptée à quasiment n’importe quel environnement.

Seulement là, le poker, c’est carrément cool quand c’est joué dans un saloon. Et la case saloon justement, qui permet de lâchement chiper des cartes aux adversaires apporte un très net côté “sale pute” qui ne manquera pas de mettre de l’ambiance autour de la table, sans toutefois trop froisser la susceptibilité de certains.

Même chose pour le shériff, qui va trancher certaines égalités de façon totalement arbitraire. Sachez que la règle permet de soudoyer le shériff en lui offrant différents bonus.


Dice Town, un jeu pour 2-5 joueurs de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc, illustré par Pierô, édité par Matagot pour des parties d'environ 30-45min.
Age conseillé : 8+.
Excellent !

Dice Town en quelques mots

Dice Town est un excellent jeu à mettre entre toutes les mains. Il ne manquera pas de mettre de l’ambiance autour de la table. On se prend vite pour un cow boy et on lance ses dés, l’oeil torve, à la recherche de la combinaison qui va poutrer vos fumiers d’adversaires. “L’un de nous est de trop dans cette ville dude”.

La note : 5/6 (Excellent !)