Pour fêter les dix ans de Carcassonne, le jeu de société, voici venir Carcassonne le jeu de dés, une version très (très) light de son illustre ancêtre.

Construire une ville à coup de dés, ce n’est pas un peu abstrait ?


Si, c’est même très abstrait. Il est d’ailleurs conseillé de connaître le jeu de société d’origine pour pouvoir jouer à Carcassonne le jeu de dé, au risque de peiner quelque peu à comprendre comment placer les dés.

Car ici aussi, il est question de construire. Cette fois, on se contentera de ne construire que des villes - ça tombe bien, de toute façon c’est elles qui permettaient de rafler le plus de points dans le jeu originel.

A son tour, chaque joueur lance les neufs dés et doit composer avec leur résultat. Il peut même les lancer jusqu’à trois fois histoire de favoriser la chance (à la manière d'un Yahtzee). Ou pas.

S’il tombe sur une catapulte, il a perdu ce dé pour ce tour, et doit le passer au joueur suivant. S’il tombe sur un meeple - les fameux petits personnages en bois inventés par Carcassonne puis très largement diffusé sur l’ensemble des jeux de société dits “à l’allemande” - il peut le mettre de côté. Et si sur l’ensemble de ses dés le joueur arrive à mettre trois meeples de côté, il garde un dé devant lui afin de préciser qu’il doublera les points lors de son tour suivant ! Les joueurs suivants ne pourront donc lancer que huit dés durant ce tour.

Les dés.
Les dés.

Les autres faces des dés correspondent à des figures géométriques en noir et blanc, très abstraites, qui vont vous permettre de construire les villes. Il faudra donc de la chance avec les dés, mais également de la réflexion pour pouvoir assembler les dés et construire la plus grande ville lors de son tour.

C’est simple, et ça marche


L’idée est donc de faire des figurines avec le plus grand nombre de de dés. Par exemple, avec une ville constituée de trois dés, on marque 1 point. Avec 5 dés on en marque 6. Avec 9 dés on en marque 28 - mais là, il va falloir avoir un sacré coup de chance.

Le gagnant est le premier joueur à atteindre le chiffre ultime de 42 points.

Les parties sont courtes, et s'enchaînent rapidement. C’est idéal entre deux jeux, histoire de se reposer un peu les méninges, ou autour d’un apéro.

Mauvaise réputation ?


Quand on regarde les différentes notations et critiques qui traînent ça et là sur le net à propos de Carcassonne le jeu de dés, on se dit que ce doit être une belle bouse. Pourtant, de mon point de vue, il n’en est rien.

Les figures à réaliser sont plutôt abstraites.
Les figures à réaliser sont plutôt abstraites.

Certes, le jeu est très simple, et ne va pas rester dans les annales du jeu de société, mais il reste agréable.

De plus, on peut également logiquement reprocher aux créateurs de Carcassonne d’avoir un peu trop essoré son principe. Le nombre d’extensions et de spin-off du jeu est proprement impressionnant, si bien que l’on peut très vite en avoir la nausée. Du coup, voir arriver le jeu de dés peut être mal vu.

Il faut également parler de son prix : le jeu vaut une douzaine d’euros, c’est donc un petit jeu à petit prix.


Carcassonne Le Jeu de Dés, un jeu pour 2-5 joueurs de Olivier Lamontagne et Klaus-Jürgen Wrede, illustré par Olivier Lamontagne et Klaus-Jürgen Wrede, édité par Filosofia pour des parties d'environ 10 min.
Age conseillé : 8+.
moyen

Carcassonne Le Jeu de Dés en quelques mots

Carcassonne le jeu de dés n’a pas grand chose à voir avec son illustre aïeul, mais il permet tout de même d'enchaîner quelques parties avec des amis et de se marrer un peu. Opportuniste, il l’est certainement, mais pour qui aime jeter les dés, le faible prix permet de s’y essayer l’espace de quelques tours.

La note : 3/6 (moyen)