Bomberman Land, en repompant allègrement le principe d'un Zelda, avait plutôt agréablement surpris. Ce ne sera pas le cas de ce sinistre Bomberman Story sur DS.

Toute l'idée de cette cartouche tient en son mode aventure. Basé sur le déroulement d'un jeu d'action aventure, il prétend proposer un scénario et surtout une évolution du personnage dans un type de jeu dont Zelda se veut être l'ambassadeur principal.

Si cela avait plutôt bien marché avec Bomberman Land sur Game Boy Color (avec un manque d'originalité frôlant le plagiat), cela ne prend pas du tout avec ce Bomberman Story. La faute à un level design poussif au possible et à un gameplay redondant à vomir.

Bomberman Story sur DS.
Bomberman Story sur DS.

Déjà, le scénario : vous incarnez Timothy White, un agent du Ministère de la Défense. En gros vous êtes Bomberman quoi. Vous allez devoir visiter plusieurs planètes afin de poursuivre votre enquête.
Techniquement, ça pue le vite fait : les graphismes sont insipides, mais c'est surtout le caracter design qui est catastrophique. On a honte pour les géniteurs du jeu. Du coup, difficile de se plonger dans l'aventure.

Alors entre des mini-jeux tout aussi peu inspirés et clairement présents pour utiliser les caractéristiques tactiles de la console et des passages d'action trop faciles et redondants au possible, on a vite fait de se tourner du côté du mode multi-joueurs. Et là, c'est déjà beaucoup mieux... à part si vous avez Bomberman 1 ou 2, également présents sur DS, particulièrement prolixe en petit bonhomme blanc poseur de bombes.
Il est donc possible de jouer jusqu'à 8 en réseau avec une cartouche, et même à 4 via le net. Et là, c'est toujours aussi grandiose.
à peine moyen

Bomberman Story en quelques mots

Bomberman Story n'est intéressant que pour son mode multijoueurs. Le côté aventure du mode solo est salopé par un scénario insipide et un design catastrophique.

La note : 2/6 (à peine moyen)