Finalement, la question se pose à chaque épisode : Assassin's Creed Syndicate ne serait-il pas l'épisode de trop ? Une fois de plus, la réponse est mitigée...

La saga Assassin's Creed continue ses retours en arrière et nous fait revisiter les époques phares de l'histoire de l'humanité. On a commencé à la fin du Moyen-Âge, nous voilà maintenant arrivés à l'époque victorienne, en plein Londres.

Déjà côté dépaysement, ce n'est pas forcément idéal, les jeux se déroulant à cette époque étant beaucoup plus nombreux que ceux qui prennent part, par exemple, durant la révolution Française, comme Assassin's Creed Unity, sorti un an plus tôt.

Assassin's Creed Syndicate sur Playstation 4.
Assassin's Creed Syndicate sur Playstation 4.

Dès les premières minutes, on sait que la recette va rester invariablement la même. Certes, il y a quelques aménagements, mais finalement pas grand chose. Toutefois, il y a toujours cette ambiance, qui est sans conteste le grand point fort de la série. On s'y croirait. Cela reste bien entendu un jeu vidéo, avec notamment des adversaires et des personnages certes très nombreux, mais ayant le QI d'une huitre. Cela a d'ailleurs régulièrement bousillé mon immersion dans l'aventure.

Après, Assassin's Creed Syndicate reste un épisode qui fait le boulot, de façon un peu feignante au niveau de son gameplay, mais qui le fait tout de même correctement.

Au niveau des missions, on sent par exemple que les développeurs n'ont fait que s'adapter au gameplay de la série, quitte à créer régulièrement des incohérences ou des approximations dans les missions. Un épisode assez feignant je vous dis.

En revanche, les deux héros, que l'on peut jouer tour à tour, sont particulièrement bien rendus et attachants. Ce frère et cette soeur vont tâcher de conquérir Londres face aux vilains templiers pour rétablir l'ordre des assassins.
Bon OK, là, du côté du scénario, c'est du typique Ubisoft : a ne vouloir heurter personne, on récupère une histoire insipide au possible.

Reste cette putain d'ambiance et ce contenu dantesque, cette fois beaucoup mieux présenté que dans Unity. Ce dernier bilançait tout, directement, cash, comme ça, ou presque. Du coup, on avait peur, on prenait directement la gerbe devant tant de choses à faire. Dans Syndicate, les missions annexes se débloquent petit à petit, nous permettant de progresser par étape et de passer des heures et des heures à faire des missions redondantes au possible... On le sait, mais on continue. C'est peut être ça la magie Assassin's Creed !

Du coup, je me suis encore pris au jeu, en torchant le jeu dans ses grandes largeurs, finissant chacune des missions secondaires, ou presque.
bon petit jeu

Assassin's Creed Syndicate en quelques mots

Assassin's Creed Syndicate ne plaira toujours pas aux détracteurs de la série. Le cahier des charges est rempli de façon quelque peu paresseuse, mais le principal est là : ce gameplay typique, et surtout cette ambiance si bien rendue.

La note : 4/6 (bon petit jeu)