C'est une console à peu près équivalente à une Nes ou Master System. .. Sortie en 1990, ce qui est tard pour ce type de console, elle n'a pas connu le succès qu'espérait Amstrad, résultat : peu de jeux pour une console. Ce qui n'était pas étonnant vu ses capacités plus que limite : il faut savoir qu'elle est sorti presque en même temps que la Megadrive de Sega ! Mais c'est bien là une démarche fidèle à la politique d'Amstrad, qui préfèrait sortir des machines assez dépassées techniquement, mais peu chères. Une console pour le grand public et non pour les hardcore gamers donc.
Pour tant, elle avait quelques qualités, la prinicpale étant qu'elle était plus "universelle" : par exemple la prise écran est en fait une double prise péritel (ça se change plus facilement), et les manettes, qui ressemblent beaucoup à celles de ses consoeurs, sont entièrement compatibles avec le format Atari, de type DB9. En plus, on pouvait la brancher sur les écrans Amstrad, mais pas ceux avec prises DIN 5 broches, ceux avec les prises 7 broches style 6128+ (c'est normal ils sont sortis grosso modo en même temps et reprennent les même caractèristiques).

Les jeux étaient médiocre, et généralement les bons jeux, comme Fire & Forget II, n'étaient que des adaptations en provenance d'autres formats. Il n'est donc pas étonnant que cette machine ait fait un bide et soit assez mal perçue par les gens qui la connaissent. Elle ne s'est toutefois pas trop mal vendue, son faible prix aidant.

Amstrad GX-4000 côté technique

Microprocesseur : Z80A de Zylog cadencé à 4 Mhz
Mémoire vive : 64 Ko