Alien en jeu vidéo, ce n'est pas forcément un hydille inoubliable. Du coup, je n'attendais pas grand chose de ce Alien Isolation.

Du coup, plus forte a été ma surprise ! Dès les premières minutes de jeu, on sent que les développeurs ont joué la carte de la nostalgie. Tout dans Alien Isolation transpire la fin des année 70, tendance rétro-futuriste.

Vous incarnez la fille d'Helen Riplay, disparue à bord du Nostromo quelques quinze années plus tôt. Vous allez partir pour la station Sevastopol pour tenter de récupérer la boite noire du Nostromo. Bien entendu, vous n'allez pas y trouver que la boite noire...

Alien Isolation sur Playstation 4.
Alien Isolation sur Playstation 4.

Alien Isolation s'inspire donc principalement de Alien, Le Huitième Passager, de Ridley Scott, sorti en 1979. On y retrouve donc la scénographie futuriste de l'époque, qui a de nos jours un méchant côté rétro. Cela donne à l'ensemble une vraie identité, qui tranche avec tout ce que l'on peut voir actuellement en jeu vidéo.

Plus important encore, il en va de même pour l'ambiance. Les armes ont leur importance, mais votre activité principale durant l'aventure sera de vous cacher. Vous cacher de ces humains en qui on ne peut avoir confiance, de ces droïdes devenus fous et, bien entendu, du redoutable Alien.

La progression est donc angoissante. Les points de sauvegarde sont plutôt bien placés. Alien Isolation joue sur le die and retry ou, plus exactement, sur l'apprentissage des niveaux. Vous mourrez, mais lors de votre retour à la sauvegarde, vous savez où aller.

C'est donc l'exploration qui prime sur a dextérité, d'autant que les ennemis ne suivent jamais un chemin tout tracé, ce qui renforce le sentiment d'insécurité. Cela explique que je l'ai placé dans la catégorie du Survival Horror... Même si ce n'est pas exactement ça, le ressenti de Alien Isolation s'inspire des plus grands noms du genre.
bon petit jeu

Alien Isolation en quelques mots

Alien Isolation est une excellente surprise. Le jeu est assez rugueux, mais on s'y fait bien. L'ambiance et la direction artistique plaira sans conteste à tous les fans de l'oeuvre de Ridley Scott.

La note : 4/6 (bon petit jeu)